Document sans titre

 

ph_01

logo

ph_02

ph_03

ph_04

ceanothus

taille

phormium

grive

troglo

feuilles

fleur

demontage

camion

escargot

broyage

bois

netoyage

securite

rouge_gorge

soleil

photinia

haie

parking

 

  Document sans titre

 

 

taille_haie

1°) INTRODUCTION
L'entretien des haies est souvent négligé par les propriétaires de jardins et lorsqu'ils nous demandent d'intervenir, il est parfois très tard, voir trop tard.

av_ap


av_ap

Un arbuste à éliminer et on découvre que derrière, la haie est "nue", faute de lumière.

Cette fois des haies ont été trop longtemps laissées à leur bon plaisir. La décision est prise de faire une coupe "intérieure bordure". Comme le laisse voir les marques de mousse sur le sol en ciment, la coupe a été brutale, supprimant la totalité des feuilles pour revenir au "bois" . Il faudra être patient et attendre le prochain printemps pour que ces troènes se couvrent à nouveau de leur parure verte.

Une dernière chose avant de décider de la taille d'une haie, vérifier que c'est la bonne saison ! La haie est composée d’arbustes dont la croissance s’active 2 fois dans l’année, au printemps et à la fin de l’été.
Vous attendrez la fin de ces 2 périodes de croissance pour tailler, vous maintiendrez ainsi le plus longtemps possible la forme et la taille que vous leur avez données. Vous taillerez donc en JUIN et en AOUT.

Mais attention, rien ne vous contraint à respecter scrupuleusement ces périodes, car les haies peuvent être taillées plus régulièrement, cela ne réclamera juste qu’un peu plus de travail.

2°) Haies de conifères : est-ce bien raisonnable ?

Des géants contrariés

Taille du sommet de haie
La hauteur naturelle d'un thuya (thuya plicata) adulte ou d'un cyprès de Leyland (cupressocyparis x leylandii) dépasse les 20 mètres... Ceci explique pourquoi leur croissance est rapide ! Ce sont encore des “enfants” lorsqu'ils atteignent les 2 m règlementaires en bordure de terrain... Cette vigueur a un prix : ils exigent 2 à 3 tailles par an, faute de quoi ils prendront leurs aises !


Cette photo est "parlante", la haie de thuyas n'ayant pas subi les tailles latérales nécessaires à son entretien (seules les têtes ont été coupées) la seule solution restante est l'élimination. Presque 6 mètres de large pour 6 mètres de haut, le propriétaire a trouvé son jardin beaucoup plus grand après notre passage. Vous pouvez constater que la partie encore "verte" de l'extrémité des branches est dérisoire en comparaison du centre de la haie uniquement composé de branches nues.

Risque de maladie

De plus, ces tailles répétées et cette pousse contrariée exposent les arbres aux maladies (les branches entaillées ou coupées sont autant de plaies offertes aux maladies fongiques) : il n'est pas rare de voir brunir prématurément un des pieds... qu'il vaut mieux alors arracher immédiatement ; la propagation aux autres se faisant très vite, puisque d'espèce identique !

3°) Haies libres

Et si vous optiez plutôt pour une haie “libre”, formée d'arbustes moins vigoureux, portant fleurs ou feuillage décoratif, et ne nécessitant presque pas de taille ? L'aspect est moins strict, mais tout à fait charmant. La diversité végétale est respectée; tous les hôtes du jardin (voir : des haies pour les oiseaux) s'en féliciteront.....

4°) Quand tailler une haie de persistant ?

La première taille des haies de persistant s'effectue classiquement au début du printemps, vers le mois d'avril. Si vous appréciez les repères naturels : basez-vous sur la floraison des poiriers.
En août, vous taillerez pour la deuxième fois de l'année, particulièrement les conifères. La repousse se fera sans problème avant l'hiver.

Quelques grands principes

On limite les haies en épaisseur : plus une haie s'épaissit, plus il est difficile de l'entretenir (surtout le sommet).
Essayez de tailler votre haie en lui donnant un peu de "fruit" (en faisant en sorte que la base soit un peu plus large que le sommet) : la végétation est toujours plus vigoureuse au sommet ; l'esthétique est alors douteuse... De plus, cela permet à la lumière de pénétrer jusqu'au pied des arbres et à la pluie de s'écouler au mieux.
Si vous habitez une région aux hivers rigoureux et enneigés, arrondissez le sommet : s'il est plat, il retient davantage neige et glace, qui représentent un poids considérable susceptible d'endommager vos arbustes. Pour travailler en hauteur, préférez un échafaudage à l'échelle, qui doit sans cesse être déplacée.

Il est toujours possible de ne pas utiliser d'échafaudage, mais les bras sont mis à contribution.

Enfin pour la finition, ne pas laisser les "coupes" sur le dessus de la haie et faire une finition "à l'ancienne".

5°) Comment rafraîchir une haie ancienne

Si vous voulez remettre en état une haie ancienne, mal entretenue, irrégulière et disproportionnée, il ne faut pas avoir peur de tailler.
a) En présence d'une haie de feuillus mal entretenue, rabattre tous les rameaux à environ 25 cm au-dessus du sol. Une mesure bien rigoureuse mais indispensable. Ensuite, remplacez les plants morts ou malades par de nouveaux exemplaires. Les deux années qui suivent, il faut contenir la croissance de la haie en la taillant régulièrement. Au bout de 4-5 ans, elle aura de nouveau sa hauteur originelle.
b) Si votre haie est seulement trop grande, rabattez presque jusqu'au tronc tous les rameaux latéraux, et coupez la hauteur 20 cm au dessous de la hauteur définitive désirée. Ceci fait, il vous restera une rangée de troncs pratiquement dénudés.

La coupe supérieure peut sembler "terrible", mais bientôt de nombreux rejets, qu'il faudra tailler régulièrement et modeler, se reformeront. Deux ans après les soins de rajeunissement, votre haie sera de nouveau magnifique.


  Document sans titre

 

Pour nous contacter..