Document sans titre

 

logo

  Document sans titre

 

  Document sans titre

 

Pour nous contacter..

 

titre

 

Entretien d'une pelouse: 3) la pelouse naturelle

Pour beaucoup, la pelouse de rêve c'est le gazon anglais, le fameux "green" tondu à ras et bien touffu, type terrain de golf. Oui mais voilà, cela tient plus du rêve que de la réalité sous de nombreux climats ! La "pelouse britannique" est adaptée au climat de la Grande-Bretagne : océanique, frais, avec des pluies régulières. En France, la pluviométrie est inférieure, les étés chauds et secs. Un gazon anglais imposera un arrosage automatique.

Une pelouse naturellement fleurie : aux graminées de base se mêlent spontanément d'autres fleurs, différentes selon le climat, l'exposition et la nature du sol. C'est un milieu vivant, qui offre un spectacle renouvelé et un abri pour les hôtes du jardin, au premier rang desquels les papillons. On ne parle bien sûr plus d'herbicide...

Un jardin trop entretenu, où les papillons et autres insectes ne trouvent ni refuge, ni nourriture, se trouve déséquilibré. Chenilles et pucerons prolifèrent, rendant l'appel aux produits chimiques indispensables. Essayez donc la pelouse fleurie, qui est déjà un bon compromis. Si vous le pouvez, laissez également sa place à la prairie. Porcelle, chélidoine, bouton d'or y viendront naturellement, ainsi que les coquelicots et les pissenlits.

Attention ! On n'a jamais dit que le résultat serait agréable sans aucun travail. Il importe par exemple de supprimer au départ les vivaces indésirables que sont le chardon, le liseron, le plantain... en arrachage manuel. Par la suite, elles ne feront que des apparitions ponctuelles, vite résorbées.

Il faut continuer à tondre, (moins souvent et moins court). La tonte est indispensable pour supprimer les annuelles et favoriser les graminées. Si vous tondez trop court, vous empêcherez la croissance de "classiques", comme le trèfle ou les marguerites et vous favoriserez les plantes basses comme le pissenlit, le plantain, la porcelle... qui prendront vite le dessus sur les graminées... Enfin, on remonte la hauteur de tonte avant l'été.

Laissez tomber les mélanges fleuris vendus en jardinerie. Ne vous en faites pas : les fleurs viendront d'elles-mêmes. Pâquerettes, violettes, primevères, véroniques, saxifrages... Autant de gaieté, et un très joli écrin pour les massifs fleuris, avec lesquels elles n'entreront pas en compétition si le jardin est bien structuré. Mais ça, c'est une autre histoire...

 

pelouse_fleurie