Document sans titre

 

ph_01

 

logo

 

ph_02

ph_03

 

ph_04

ceanothus

taille

phormium

  Document sans titre

 

 

  Document sans titre

 

Pour nous contacter..

 

 

2°) DESSINER LA ZONE A BECHER

Il faut, à l'aide de deux piquets métalliques et d'un morceau de corde tracer la zone désirée. Un des deux piquets est fixé au sol, le second est libre à l'extrémité du morceau de corde et il est utilisé comme un compas pour tracer un cercle ou une portion de cercle suivant la forme du motif désiré
(cercle, 1/2 cercle ou portion de cercle).

Il faut en effet, que l'angle "x" soit un angle droit formant ainsi un triangle rectangle.
- La droite "b" étant fixe à ses 2 extrémités, la longueur est mesurable.
- La droite "a" est mesurable puisque fixe en "x" et reliée à un piquet non fixe en "z".
- A l'aide de ces 2 mesures il est possible de connaître la mesure de "c" en calculant la racine carré de (a2 +b2)
Une fois la longueur de "c" connue, il suffit de prendre un morceau de corde de la bonne longueur de l'accrocher au piquet "y" (fixe) et de nouer l'autre extrémité au piquet "z" (non fixe) pour obtenir un triangle rectangle.

1°) LE MATERIEL

Pour la création d'un petit parterre de fleurs à la française, il faut:
- une fourche-bêche
- un râteau
- des piquets métalliques et une masse
-une corde et un mètre-ruban
- une "pige"
- des fleurs
- et aussi quelques notions de "géométrie"

 

3°) TRACER LES COTES

Là intervient le fameux théorème de Pythagore:

"le carré de la longueur de l’hypoténuse est égal à la somme des carrés des longueurs des deux autres côtés"

 

 

Cette opération devra être répétée une seconde fois afin de déterminer un autre côté en face du côté "a" et parallèle à ce dernier.

 

 

4°) POSE DES PIQUETS LATERAUX

C'est là qu'intervient la "pige", sur ce tasseau de bois il y a des marques espacées en fonction du motif désiré (15 cm, 20 cm, 30 cm voir + si nécessaire, tout dépend du diamètre des plantes utilisées une fois arrivées à maturité). Placer l'extrémité de la "pige" contre le premier piquet, à chaque marque son piquet et cela sur les deux côtés.

La partie en terre lisse, à droite de la photo, a été replantée en gazon.

 

 

5°) PLANTATION

Il ne reste plus qu'à poser la même "pige" le long de la corde et surtout contre le premier piquet, enfin de mettre une plante en face de chaque marque.

 


Pour la seconde ligne il faudra déplacer la corde sur les seconds piquets, puis déplacer la "pige". ATTENTION entre le début de la "pige" et la première marque il y a une marque à mi-longueur elle devra être placée devant le second piquet (faire la même chose sur toute les lignes paires). Le but est de décaler les lignes pour former des diagonales.

 

 

 

Pour la troisième ligne c'est l'extrémité de la "pige" qui touchera le piquet, comme pour la première ligne, comme pour toutes les lignes impaires.

Une fois l'ensemble terminé, vous devez avoir des lignes espacées d'une longueur identique, avec à l'intérieur de chaque ligne des plantes espacées de la même longueur. Mais également des diagonales parfaites d'un côté comme de l'autre. Il ne reste plus qu'à bien ratisser le massif et à bien arroser chaque plante. L'arrosage devra être très répétitif tous les soirs pendant plusieurs jours (voir 2 semaines) surtout s'il fait chaud, sec et venteux. Prévoir quelques plants en plus en cas de perte.

Le plus dur étant de répartir les différentes plantes de manière à retrouver des symétries parfaites sur l'ensemble du motif.
Sur celui-ci, il y avait (si nous comptons les variétés et les couleurs) 8 fleurs différentes.
Si vous le désirez vous pouvez adapter ce principe à des surfaces plus grandes et même à des massifs ayant des formes non géométriques (une fleur, un cœur, un lapin), il suffit de les inscrire à l'intérieur d'un rectangle délimité par vos piquets.

"Ne laissez jamais personne donner des limites à votre imagination"


" La véritable sagesse c'est d'avoir des rêves si grands qu'on peut les perdre de vue pendant qu'on les poursuit"
William FAULKNER