Document sans titre

 

phormium

logo

logo


Parc Wilhelma (Stuttgart)


Parc Maulevrier (49)


Parc Wilhelma (Stuttgart)


Acer palmatum


Azalea Blue Danube


acerpalmatum sango


Carex Pendula


Pinus mugo (pin nain des montagne)

 


Acer Ginnala


Festuca Glauca


Adiantum Aleuticum Japonicum


Prunus Incisa


Polystichum Polyblepharum


Panicum Virgatum Rotstrahlbusch


Sibirica Sparkling Rose


Pennisetum Compressum


Adiantum Pedatum Aleuticum


Polystichum Setiferum


Pennisetum Alopecuroides Hameln


Adiantum Pedatum Aleuticum


Stipa Tenuissima

le pont de la pleine lune (korakuen)


Fontaine de Heian Jinja à Kyoto.


Japon : l'archipel aux deux visages

 



Carpe Koi


Soleirolia Soleirolii


Citrus Cedrat


Soleirolia Soleirolii


Carpe Koi


Pinus contorta
(pin tortueux)


Tsubo-niwa


Pousse (turion) de Bambou


Acer Ginnala


Cha-niwa


Nelumbo Nucifera (Lotus sacré)


Cha-niwa


Pinus strobus 'nana'


Soleirolia Soleirolii


Pinus parviflora (pin du japon)


Acer palmatum
garnet (petit arbre rouge)


Prunus Okame


PHYLLOSTACHYS Edulis


Polystichum Aculeatum


Mahonia Japonica


Parc Wilhelma (Stuttgart)


Tsubo-niwa


Statue de Kobo Daishi


Chisoku bachi


Parc Maulevrier (49)


Parc Wilhelma (Stuttgart)


Parc Maulevrier (49)


Panicum Virgatum Prairie Fire


Soleirolia Soleirolii


Parc Wilhelma (Stuttgart)


Parc Maulevrier (49)


Imperata Cylindrica Red Baron


Acer palmatum
garnet (petit arbre rouge)


Acer palmatum
(automne)


Acer Maximowiczianum


Pinus nigra
(pin noir)


Pinus strobus 'nana'


Acer palmatum
asari


Acer Ginnala


SASA Palmata Nebulosa


PHYLLOSTACHYS sulphurea


Statue de Moine au Mont Koya


Fontaine de Heian Jinja à Kyoto.


Adiantum Aleuticum Japonicum


Parc Maulevrier (49)


Tsubo-Niwa

  Document sans titre

 

 

 

  Document sans titre

 

Pour nous contacter..

 


Tsubo-niwa


Pousse (turion) de Bambou


Chisoku bachi


jardin zen du temple Ryoanj
Statue de Kobo Daishi


Soleirolia Soleirolii


Soleirolia Soleirolii


Parc Wilhelma (Stuttgart)


Parc Maulevrier (49)


Imperata Cylindrica Red Baron


Parc Maulevrier (49)


Parc Wilhelma (Stuttgart)


Parc Wilhelma (Stuttgart)


Parc Wilhelma (Stuttgart)


Parc Wilhelma (Stuttgart)


Parc Maulevrier (49)


Panicum Virgatum Rotstrahlbusch


Seine et Marne (77)


Parc Maulevrier (49)


Parc Maulevrier (49)


Nelumbo Lutea (Lotus jaune d'amérique)


Nelumbo Nucifera (Lotus sacré)


Musa Basjoo (Bananier du Japon)


Trachycarpus Wagnerianus
(Palmier Chanvre du Japon)


Citrus


Citronnier


Pleioblastus Pumilus
(couvre-sol)


FARGESIA Murielae
(pleureur, 2M)


Prunus Hamanogawa


Prunus Okame


PHYLLOSTACHYS Edulis

 


Nelumbo Nucifera (Lotus sacré)


Nelumbo Nucifera (Lotus sacré)


Mahonia Japonica


Fatsia Japonica (Aralia du Japon)


Pinus nigra
(pin noir)


Pinus strobus 'nana'


Trachycarpus Fortunei (Palmier de chine)


Citrus Sinensis Maltaise

Citrus Aurantium


Bouteloua Gracilis


Carex Oshimensis Evergold


Cortaderia Selloana


Acer palmatum
asari


Acer Ginnala


Hakonechloea Macra Aureola


Melica Altissima Atropurpurea


Miscanthus Sinensis Yaku Jima


Dryopteris-erythrosora


Matteucie (fougère-à-l'autruche)


Polystichum Polyblepharum


Adiantum Pedatum Imbricatum

 


Panicum Virgatum Rotstrahlbusch


Pennisetum Compressum


Carpe Koi


SHIBATAEA Kumasaca

(haies basse et couvre-sol)

PHYLLOSTACHYS Augusta


Pennisetum Alopecuroides Hameln


Pennisetum Setaceum


Sibirica Tycoon


Kaempferi Blue Peter


Kaempferi


Nelumbo Nucifera (Lotus sacré)


Ginkgo Biloba


Fatsia Japonica (Aralia du Japon)


Cycas Revoluta (sagoutier du Japon)


Hostas


Citrus Cedrat


Acer Ginnala


Acer japonicum aureum


Sibirica Sparkling Rose

 


Japonica


Miscanthus sinensis Zebrinus

 


Ophiopogon Nigrescens


Prunus Hisakura


Prunus Mume


Pennisetum Villosum


Ensata

 


Ensata Himatsuri


Oranger


acerpalmatum sango


Cha-Niwa

 

Le jardin japonais est chargé de significations, (mais nous devrions plutôt dire "LES" jardins japonais), il est destiné au calme, à l'apaisement et à l'expression d'un rang de noblesse.

Le jardin dans l'esprit des Japonais anciens, annonce la personnalité et le rang de la famille, par sa taille, par ses aménagements, par son entretien et par son style. Chaque époque majeure de l'histoire du Japon marque des changements radicaux dans l'aménagement du jardin, en raison de modes, cultures et états d'esprit. Le jardin "ZEN" est complètement dénué de végétation, seule la pierre et le sable composent le paysage, tandis que les jardins plus modernes sont des jardins d'ombre composés de végétaux persistants et caducs, de roches de granite, de petits ruisseaux ou de pièces d'eau.
Le but recherché est d'imiter au maximum la nature afin que le visiteur oublie la main de l'homme.

Ci-dessus un exemple de propositions que nous sommes à même de vous faire.

Pour les éléments de jardin (banc, pas japonais, Kodai Maru etc ....) vous trouverez un choix extraordinaire sur le site www.jardinjaponais.fr un site très intéressant avec une gamme très complète et des articles de qualité.

A) Les 8 jardins japonais

1°) Tsuboniwa:
Le jardin-cour intérieure : Ce type de jardin va acquérir ces lettres de noblesse à partir de la moitié du XIVème siècle, grâce à la classe des marchands devenue riche et puissante. Minuscule jardin entouré de murs, il se trouve généralement au coeur des habitations ou des temples. Il peut également être aménagé sur une terrasse ou un balcon.
Petites lanternes japonaises, pas japonais, quelques pierres, bambous nains, Adiantum, Polypoduim, Asplenium, Cyrtomium falcatum, Osmunda, Aspidistra Elatior, Carex, hostas (de différentes couleurs), camélias.

 

2°) Karesansui:
Le jardin Zen : Litéralement "paysage sec", indissociable du courant Zen, il va trouver une résonnance profonde auprès des guerriers du milieu du XVIème siècle.
Ce type de jardin se caractérise souvent par 3 roches monolithiques se trouvant mises en évidence sur de légères buttes (représentation d'îles). Celles-ci sont souvent partiellement couvertes de mousse. La première est haute et verticale, la seconde est plus basse également verticale, quand à la troisième elle est plate et horizontale. Autour de ces roches, l'eau est représentée par une étendue plus ou moins grande de sable ou de graviers, quotidiennement ratissés, donnant ainsi un effet de vagues tourmentant la surface de l'eau. Ne pas oublier que pour que l'effet soit parfait il faut pratiquer des vagues circulaires autour de chaque obstacle.
De forme généralement rectangulaire il est pratiquement toujours entouré de cloisons de bois ou de chaume et exerce son emprise sur le regard directement par une entrée donnant sur son flanc.
Il n'est pas à conseiller pour un jardin particulier, étant donné l'entretien demandé après chaque averse et aussi l'ennui profond qu'il suscite après quelques mois de contemplation.
Ni eau ni plante, seulement des mousses sur les pierres (facultatives) parfois entouré de Buxus.

3°) Chaniwa:
Le jardin de thè : Etroitement lié à la cérémonie du thé qui se développera à partir de la moitié du XIVème siècle.
La caractéristique d'un jardin de thé est qu'il doit s'admirer en marchant.
Pas japonais, lanterne, pierres, pivoines arbustives, rhododendrons, iris, Nandina domestica, Euonymus alatus, Buxux microphylla.

4°) Kaiyûshiki teien :
Le jardin promenade :
Marqué par le goût des voyages qui c'est développé chez les japonais à partir du XVIIème siècle, c'est le jardin de plaisance par excellence. Il est construit autour d'un point d'eau important.
Lacs, ruisseaux, ponts, lanternes japonaises, bassins. Pinus parviflora, Sophora japonica, Cornus Kousa, Cryptomeria japonica, Ilex crenanta, magnolia stellata

5°) Shakkei-zukuri :
Le paysage emprunté : Il doit donner l'impression d'un jardin aux dimensions infinies. Il doit se confondre avec le paysage environnant de préférence montagneux.

Pont, pierre, lac, lanterne japonaise. Camellia japonica, rhododendron (azalées), acer palmatum, Styrax japonicum, cercidiphyllum japonicum…

6°) Tsukiyamaniwa :
Le jardin des collines : La présence d'une colline de plusieurs mètres de haut est indispensable. Autour, arbres, pierres et plusieurs points d'eau avec des ponts.


7°) Hiraniwa :
Le jardin plat : Très proche du Karesansui, une simple étendue de sable ou de gravier (absence totale de relief) dans laquelle sont dessinés des mouvements.

8°) Shukeiyen :
Le point d'eau : Jadin très naturel réalisé autour d'une chute d'eau ou d'une mare.

B) Les règles de bases communes:

1°) LA MOUSSE : Pas d’herbes dans un jardin japonais mais de la mousse. Si l'ensoleillement est trop important ou d’un taux d’humidité trop faible, elle pourra être remplacée par des Soleirolia soleirolii (helxine ou tapis japonais), Selaginella Kraussiana (sélaginelle), ou Sagina subulata.

2°) L'ASYMETRIE : Elle permets d'équilibré votre composition en disposant, par exemple autour d'un objet, deux autres (pierres ou plantes) de tailles différentes disposés en triangle, la fameuse "règles d'or" des trois hauteurs.

3°) LES ROCHERS : Placés par 3, 5 ou 7 ils seront choisis en fonction de leur taille, de leur forme, de leur couleur et de leur texture.
- les roches lisses et arrondies (forme de galets) seront placées au bord de l'eau.
- les roches d'aspect brut représenteront les montagnes.
- les roches métamorphiques (schistes, micaschistes, cipolins, gneiss et certains granites) seront tilisées pour réaliser des chtes d'eau pour leur résistance.

4°) LES POINTS D'EAU : Présente sous forme de mare, de chute, de rivière, elle a un rôle purificateur. Si possible penser aux carpes Koï.

5°) LE SABLE ET LE GRAVIER : Utilisés pour réaliser des motifs ou des symboles, ils contrastent avec l'aspect statique des rochers.

6°) LES PLANTES : Elles ont un rôle très important et seront toujours avec une base de bambous et de plantes vertes. Les seules fleurs admises sont les rhododendrons, les iris, et azalées, hostas, mais n'oublions pas les floraisons des arbres et arbustes qui sont du plus grand effet, tout le monde connaît les magnifiques floraisons de cerisiers du Japon, mais à cela s'ajoute aussi le Mahonia, Fatsia, orangers et citronniers, glycine, Magnolia, pierris. Ces floraisons sont éphémères mais successives, il ne faut en aucun cas qu'il devienne le jardin de votre maman fleuri du printemps à l'automne. Les colorations changeantes des feuillages durant l'année, ainsi que divers effets végétatifs se chargeront du reste.

7°) LES ARBRES : Ils doivent être taillés dans des formes très nettes et jamais droits permettant ainsi de jouer avec des zones d'ombre et de lumière dans votre jardin.

5°) LES CLÔTURE ET LES BARRIERES : Elles permettent de diviser le jardin en les laissant le visiteur le découvrir au fur et à mesure de la promenade. Elles donnent également la possibilité de faire voisiner différents types de jardins, de créer des espaces intimes et secrets où prendront toute leur importance un banc, une lanterne ou un bassin.

C) Le climat :

Au Japon comme ailleurs il y a des différences de climat, et bien sûr ce dernier a une influence considérable sur le choix des plantes.

D) Quelques points essentiels:

1°) LE SYMBOLISME : Le jardin japonais reproduit la nature en miniature, il est partout présent. Une montagne sera représentée par un rocher, une île par une pierre plate et Bouddha par un groupe minimum de 3 rochers.

2°) LA PERSPECTIVE : Elle donnera à votre jardin une profondeur insoupçonnable en proposant 3 plans (1er plan, intermédiaire et lointain) les éléments (rochers, arbres ou plantes) devront diminuer de taille en fonction du plan pour reproduire une illusion d'optique.

3°) LE MYSTERE : Un jardin japonais ne doit pas livrer tous ces secrets en un coup d'oeil, à chaque visite, vous devez découvrir une nouvelles pierre, une nouvelles plante, cachée derrière une lanterne ou une barrière de bambous.

E) Quelques plantes:

1°) Les Pins:

Tous les pins sont à leur place dans le jardin japonais, ils sont depuis longtemps avec la grue et la tortue des symboles de la longévité, on le retrouve partout généralement taillé en candélabre, ce qui lui donne cet aspect vieilli si enchanteur.
Ces quelques variétés, sont particulièrement adaptées: Pinus nigra (pin noir), Pinus parviflora (pin du japon),Pinus contorta (pin tortueux),Pinus mugo (pin nain des montagne), Pinus strobus 'nana' 'radiata'

Pinus nigra (pin noir)


Pinus strobus 'nana'


Pinus parviflora (pin du japon)


Pinus mugo (pin nain des montagnes)


Pinus contorta
(pin tortueux)

Pinus strobus 'radiata'

2°) Les Erables

Les variétés rouges de petite taille seront à privilégier, s'il s'agit de variétés originaires du Japon, le sol y étant volcanique donc acide, il faudra prévoir lors de la plantation une certaine quantité de terre de bruyère pour permettre à l'arbre de se développer normalement. Ce n'est pas une raison pour oublier les jolis feuillages verts, passant du vert clair en été au jaune en automne, c'est en effet, l'une des essences de choix dans les coloris durant l'année. Les érables sont des arbres à feuillage caduque, qui laisseront donc un vide en hiver. Leur feuillage est particulièrement varié aussi bien en coloris qu'en formes.
Variétés : Acer palmatum (petit arbre rouge), Acer Ginnala, Acer Japonicum, Acer Maximowiczianum (15M de hauteur)


Acer palmatum
garnet (petit arbre rouge)

Acer palmatum (automne)


Acer Maximowiczianum

 


Acer palmatum
asari

 


Acer Ginnala


Acer Ginnala


Acer japonicum aureum

3°) Les Cerisiers

L'éclat de fleurs roses au printemps est spectaculaire mais très court, d'autres cerisiers sont à floraison blanche. Les roses sont à préférer et encore une fois existent en grande, moyenne ou petite taille. Si la place ne manque pas le plus grand sera le mieux, mais à condition que sa surface couvre moins d'un dixième du jardin, sinon les petites variétés sont suffisantes.
Variétés : HISAKURA, HAMANOGAWA. PRUNUS Incisa, PRUNUS Mume , PRUNUS Okame, PRUNUS Glandulosa (nain 1,50 M)

 


Prunus Hisakura


Prunus Mume


Prunus Hamanogawa


Prunus Okame


Prunus Incisa


Prunus Glandulosa

4°) Les Bambous

Une très grande diversité de bambous existe, le symbole de l'Asie par excellence, le bambou s'adapte à tous climats. Un feuillage généralement vert clair et dense entoure de beau chaume. Il peut servir de massif, de haies, (attention que la haie vue telle quelle, doit être un mur de verdure non uniforme entrecoupé de palissades et autre arbustes). Le bambou peut être employé aussi comme couvre-sol taillé à hauteur de 10 cm régulièrement comme une pelouse.
Le feuillage est parfois panaché, ou très large, ou très fin, ou à chaume noire, ....
Parmi les 1200 espèces différentes de bambous on distingue deux formes radiculaires. Certains sont CESPITEUX, cela signifie que leur rhizome ne se déploie que dans un périmètre bien délimité à partir de la touffe et ne s'élargissent jamais, par contre d'autres sont de type TRACANT, ceux-ci sont plus embêtants pour les petits jardins étant donné que le développement est très important et qu'une plante adulte peut émettre des rejets à plus de 9m du pied. Si votre intention n'est pas d'en faire rapidement une forêt il est indispensable lors de la plantation d'entourer la motte sur un diamètre d'un mètre et une profondeur de 60 cm d'une barrière entravant le développement des rhizomes

Barrière anti-rhizome : spécial bambous Traçant
Les bambous sont plein de charme, mais réputés envahissants. Apprenez comment limiter leur propagation en installant lors de la plantation une barrière anti-rhizome.
Limiter l'envahissement des bambous


Rhizome de bambou sortant d'un conteneur

Mise en place

Film plastique de forte épaisseur

Les bambous se développent par l'intermédiaire des rhizomes (racines traçantes), qui colonisent rapidement l'espace disponible en restant cachés sous la surface du sol.
Le problème est bien réel : il n'est pas rare qu'un rhizome courre de plusieurs mètres sous terre avant qu'une pousse verticale pointant du sol ne vous alerte : il est alors trop tard ! Sortir ces puissantes racines du sol s'avère cauchemardesque...
Mieux vaut donc prévenir que guérir : que vous soyez en limite de propriété, en bordure d'une voie ou simplement désireux de limiter la zone de croissance, il faut mettre en place une barrière anti-rhizome, dont le principe est de faire écran aux racines, qui remontent alors en surface, où vous pourrez les supprimer. Une opération d'ailleurs bien souvent inutile : la sortie en surface les convertit bien souvent en pousses verticales.
Le bambou est une force de la nature. N'imaginez pas l'arrêter avec un simple film plastique ou avec du feutre géotextile : ils seront vite percés sans aucune difficulté!
La barrière souple
Ce film plastique en polypropylène semi-rigide de 1 mm d'épaisseur devra être mis en place sur les parois du trou de plantation. Les rhizomes se heurteront à la paroi plastifiée, la remonteront pour finalement surgir au niveau du sol. Ce film plastique en polypropylène semi-rigide de 1 mm d'épaisseur s'achète en jardinerie, pépinière ou Grande Surface de Bricolage. Il est généralement vendu au mètre, comptez environ 8€ du mètre linéaire, en 70 cm de large.

Creusez un trou de plantation bien dimensionné (de façon à permettre à la touffe de bambou de profiter), d'une soixantaine de cm de profondeur. Donnez un peu de pente aux parois (inclinaison de 15° environ).
Appuyez alors le film plastique sur les parois du trou, en prenant garde d'assurer un bon recouvrement à la jointure (pour ne pas que les racines s'insinuent). L'inclinaison donnée facilitera la remontée des rhizomes.

Même si cela ne semble pas esthétique de prime abord, laissez dépasser le film de quelques cm du sol afin de voir nettement ressortir les rhizomes, et les empêcher de franchir l'obstacle en surface.
La barrière rigide
Vous pouvez réaliser la même chose avec

  • briques (maçonnées, sinon gare au soulèvement)
  • tuiles (mais gare au chevauchement)
  • bordures béton (pas de bordures bois, elles sont trop temporaires)

Vous devez respecter la pente de 15° environ, des 60 cm de profondeur tout en surveillant l’absence totale de fissures (le bambou la trouvera).

Variétés : SASA Veitchii (1M -20°C), PLEIOBLASTUS Pumilus (couvre-sol), SHIBATAEA Kumasaca (haies basse et couvre-sol), SASA Palmata Nebulosa (-18°C 2M), FARGESIA Murielae (pleureur, 2M), PHYLLOSTACHYS Augusta, PHYLLOSTACHYS sulphurea (15M , -20°C), PHYLLOSTACHYS Edulis (le record du monde de croissance  1,2 m en 24 heures)


Sasa Veitchii (1M -20°C)


SASA Palmata Nebulosa
(-18°C 2M)


PHYLLOSTACHYS sulphurea
(15M , -20°C)


Pleioblastus Pumilus
(couvre-sol)


FARGESIA Murielae
(pleureur, 2M)


PHYLLOSTACHYS Edulis
(le record du monde de croissance  1,2 m en 24 heures)


SHIBATAEA Kumasaca

(haie basse et couvre-sol)

PHYLLOSTACHYS Augusta

Coupe de Turion de Bambou

5°) Les Fougères:

Qui dit jardins d'ombre dit fougères, là encore, une grande diversité existe, et les choix personnels, ne feront pas de mal, disposez-les individuellement ou en petit ensemble de 3, 5 ou 7 pieds qui sont les chiffres fétiches des Japonais. Surtout pas de massif forestier. Les fougères s'adaptent à tous les milieux sauf sec, préfèrent la fraîcheur, un sol drainé, et l'humidité. Pas d'espèces préférées, votre choix se portera sur des fougères à pied unique.


Blechnum spicant


Dryopteris Filix Mas


Polypodium Vulgare


Polystichum Setiferum

 


Dryopteris-cycadina


Fougère Aigle


Polystichum Aculeatum


Adiantum Aleuticum Japonicum


Dryopteris-erythrosora


Matteucie (fougère-à-l'autruche)


Polystichum Polyblepharum


Adiantum Pedatum Imbricatum

6°) Les Graminées:

Il faut prévoir des touffes de graminées, telle que miscanthus, roseaux, laîches généralement aux abords de pièces d'eau et ruisselets, cela permet l'évocation marécageuse du milieu naturel.


Acorus Ogon


Carex buchananii


Chasmanthium Latifolium


Festuca Glauca


Imperata Cylindrica Red Baron


Miscanthus sinensis Zebrinus


Ophiopogon Nigrescens


Panicum Virgatum Heavy Metal


Pennisetum Villosum

 


Bouteloua Gracilis


Carex Oshimensis Evergold


Cortaderia Selloana


Hakonechloea Macra Aureola


Melica Altissima Atropurpurea


Miscanthus Sinensis Yaku Jima


Panicum Virgatum Rotstrahlbusch


Pennisetum Compressum


Pennisetum Alopecuroides Hameln


Pennisetum Setaceum


Calamagrostis Acutiflora


Carex Pendula


Cortaderia Selloana Rendatleri


Holcus Mollis Albovariegatu


Miscanthus sinensis Purpurascens


Miscanthus Sinensis Malepertus


Panicum Virgatum Prairie Fire


Pennisetum Villosum


Phalaris Arundinacea Picta

7°) Les Yuccas:

Le YUCCA ne se présente plus en Europe, tout le monde le voit dans les jardins avec son feuillage sombre raide aux airs agressifs. Il trouvera sa place sur un îlot ou en sol sec mais très éclairé. On peut en trouver maintenant, dans certaines jardineries, qui ont des troncs d'une belle dimension.
Variétés : YUCCA Robusta , YUCCA Filifera.


Yucca Carnerosana

Yucca Filifera

Yucca Gloriosa Robusta

8°) Les Iris:

Plusieurs variétés d'iris d'origine japonaise, mais étant un peu sensibles au froid, il est préférable d'utiliser des espèces sibériennes qui ne changeront pas grand-chose au regard. Les iris se plantent par touffes isolées en bordures de pièces d'eau ou ruisseau. De nombreuses variétés et hybridations offrent une multitude de couleurs.
Variétés : IRIS Sibirica (iris de Siberie), IRIS Japonica (iris du Japon), IRIS Ensata (Iris du Japon), IRIS Kaempferi (Japon)


Ensata Ruffled Dimitry


Kaempferi Enchanting Melody


Sibirica Tycoon


Kaempferi Blue Peter


Kaempferi


Japonica


Sibirica


Ensata Variegata


Sibirica Chilled Wine

 

 

 

Si vous voulez voir d'autres Iris et en savoir plus sur cette fleur magnifique...

Fiche Iris


Japonica Shaga


Sibirica Sparkling Rose


Japonica


Ensata


Ensata Himatsuri

9°) Les Rhododendrons et Azalées:

Une touche de couleur intéressante mais encore une fois éphémère, les Rhododendrons et Azalées seront plantés en sol acide, une bonne quantité de terre de bruyère est importante lors de la plantation en sol neutre. Des tailles et des coloris divers et un magnifique feuillage vert toute l'année. Il est possible en jouant sur les périodes de floraisons d'obtenir des floraisons d'avril à mai, puisque des variétés sont hâtives d'autres très tardives.
Variétés : 'Hino Crimson' et 'atsugiri'(petite et hâtive), 'Etna' (petite mi-saison), 'Kermesina' (petite, tardive), 'Hino-Mayo' (grande hâtive), 'Christina' (grande demi-saison), 'Blue Danube' et 'Rosa King' (grande tardive)

F) L'eau :

Rares sont ceux qui peuvent se permettre d'avoir un lac, mais rien n'empêche de miniaturiser l'ouvrage. Une petite mare de quelques mètres carrés apporte déjà un contraste avantageux. Puisque l'eau est un élément majeur, elle sera utilisée avec modération mais très visible quand même. On peut s'en passer, nous verrons ça plus loin. Dans cette mare vous disposerez une ou plusieurs roches de granite ou pierre volcanique, représentant des îles. Il faut éviter les chiffres pairs et alignements. L'eau y est toujours présente en couche très mince, entre 15 et 30 cm, les galets constituent un bord de l'eau sous forme de petite plage ainsi que le fond. Choisir des galets de tailles et couleurs différentes.
Ce bord s'estompe progressivement dans la végétation couvre-sol. Des pierres anguleuses peuvent aussi être utilisées pour tenir les bords de la mare, mais prenez garde dans ce cas à ne pas exagérer l'utilisation en bordure. Les plantes couvre-sol tels que les mousses et les bambous tapissant taillés régulièrement à la cisaille, aménageront les abords directs, ainsi que laiches, roseaux et iris.
L'eau peut accueillir des nénuphars et lotus, ainsi que d'autres plantes aquatiques, mais il ne faut pas oublier la faune très importante qui établira un écosystème progressif. Un sujet de choix est la carpe japonaise appelée KOI (se prononce koï), aux jolies couleurs tachetées.
Ce qu'il faut toutefois éviter c'est d'introduire des sauriens et batraciens étrangers même parfaitement adaptés au climat. Ce détail peut réduire à néant tout un écosystème par le fait même que certains insectes peuvent disparaître, entraînant la disparition de certaines plantes, oiseaux et autres animaux, car l'écosystème est un processus très complexe.


Soleirolia Soleirolii

 


Carpe Koi


Soleirolia Soleirolii


Sagina Subulata


Sagina Subulata


Selaginella kraussiana


Carpe Koi


Sagina Subulata


Selaginella kraussiana

     

G) L'ombre :

Le jardin japonais est dans sa grande partie un jardin d'ombre, c'est-à-dire qu'il est composé de quelques grands arbres et d'autres plus petits. Dans le cas d'un petit jardin, la surface couverte par un arbre ne peut pas dépasser un tiers de la surface, sinon il vaut mieux s'abstenir, ou utiliser des espèces naines qui seront toutes aussi belles.
En règle générale, il est d'une apparence proche à un paysage naturel dans lequel on essaie par toutes les astuces d'effacer les traces de la main des jardiniers. Imiter la nature en l'améliorant, tel est le défi ! 
Qui dit ombre, dit fougères, mousses, azalées, bambous....
Une partie ombragée doit toujours être présente. Pour améliorer le décor, généralement on y trouve quelques roches de granit, des reliefs, des plantules, des bambous. Quelques racines dépassant du sol sont d'un effet vieillissant intéressant, et puis surtout il ne faut pas oublier les petits buissons persistants ou caducs, tels houx, cotoneaster, petit palmier Trachycarpus Wagnerianus qui est une espèce native du Japon.
Au centre de cette ombre, généralement légèrement surélevée, on peut y trouver une petite maison de thé, ou un petit autel de prière.
Le plus important à retenir est de ne jamais surcharger le paysage, afin qu'il garde un aspect naturel sans quoi la philosophie japonaise serait perdue. Quelques détails suffisent à dénaturer cette ambiance.
Il est fort important d'échelonner la végétation de façon à ce qu'elle reste visuellement agréable en toutes saisons. Pour ça il suffit de jouer avec les floraisons, les colorations de feuillage, les persistants et les caducs.


Polypodium Vulgare


Sasa Veitchii


Selaginella kraussiana


Cotoneaster


Trachycarpus Wagnerianus


Azalées


Sagina Subulata

 

H) Les Ornements :

1°) Le Tsukubai :

Un tsukubai est une petite fontaine servant de lave-mains. Souvent quand l'eau y est potable une petite louche de bambous y est posée pour boire.
Souvent constitué d'une cuvette en pierre, soit taillée soit creusée naturellement, un bambou sert de conduit d'écoulement. Il est utile et apporte un bruit d'eau qui trouble le calme relatif du jardin.
Dans les temples on peut souvent voir de grands tsukubai recouverts d'un toit, un bac de pierre et une rigole d'évacuation. Encore une fois les louches sont présentes. Dans ce cas l'eau s'écoule parfois d'une statue métallique d'animal.

2°) Le Shishi-odoshi :

Le shishi-odoshi est un élément utilisé aux abords des forêts qui par son bruit régulier et saisissant fait peur au gibier. Un bambou à fond bouché est en équilibre entre deux pieds. Un conduit le rempli d'eau et une fois rempli, il bascule et se vide et retombe sur une pierre (ou un bambou) en faisant un bruit sec.
Attention, il est décoratif mais devient vite infernal, c'est pourquoi il est rare.

3°) Les Fontaines :

Sous de nombreuses formes, elles ajoutent du mouvement dans le jardin.


Portland


Kyoto


Tokyo

4°) Les Bassins de pierre :
Destinés à l'origine pour purifier le corps et l'esprit des moines bouddhistes avant de pénétrer dans le temple, elles n'ont plus aujourd'hui qu'une fonction ornementale.



Chisoku bachi
du jardin botanique Ryoan-ji à Kyoto


Fontaine du jardin Hakusason-so (Kyoto)

5°) Les lanternes japonaises :
Elles étaient autrefois bien utiles, une fois la nuit tombée (tôt au Japon), elles étaient allumées pour permettre aux invités de trouver le chemin menant à un temple, une maison, ou une maison de thé,... et c'est pourquoi, elles se trouvent généralement aux abords des sentiers.
Généralement on la connaît plus particulièrement taillée, mais elle existe aussi souvent dans un style plus brut, construite à l'aide de pierres aux formes naturelles convenant à la construction d'un pied, d'une logette de lanterne, d'une coiffe, et un faîte.

6°) Autres éléments en pierre :

Un pont qui symbolise le passage entre le monde terrestre et le paradis, un banc qui vous permettra de vous arréter un instant pour laisser vagabonder votre esprit ou les pas japonais qui rytmeront votre promenade, voilà autant d'élément indispensables à votre rêverie.


jardin de koishikawa (korakuen)

 

 

 

 

 

Pas japonais


A la fois pont et pas japonais

7°) Les Statues :

Les statues sont plus rares et font souvent partie de cours d'édifices de grande importance. Parfois c'est un Bouddha ou un animal.
Dans le cas des fontaines, il s'agit presque toujours d'un animal, parfois à l'aspect étrange presque préhistorique, telle la fontaine de Heian Jinja à Kyoto.


Bouddha


"Daibutsu" ou "Grand Bouddha de Kamakura", censé être la plus grande statue en bronze du monde.


Statue de Moine au Mont Koya

Fontaine de Heian Jinja à Kyoto.

8°) Les Barrières de Bambous :

Ici encore, on touche à un élément clé, qui est la construction à l'aide de perches de bambous.
Les barrières, rampes, pergolas, tuteurages, palissades de division. Tout cela devra généralement être réalisé à l'aide de bambous, de petit ou gros diamètre.
Dans les petits espaces que sont les jardins japonais, la clôture est un élément de décoration sur lequel vient s’appuyer le regard.
Réalisées à partir de matériaux naturels, bambou, brande (bruyère), on peut également utiliser une clôture végétale vivante avec des bambous, des tiges de saule tressées…
Attention à leur hauteur, elles ne doivent pas dépasser 2 mètres (trop imposant, prise au vent) afin de pouvoir s’harmoniser dans le paysage. Opaques ou à claire-voie, chacune peut s’adapter en fonction des particularités du jardin.
Une clôture à claire-voie pourra laisser se dessiner une autre scène du jardin, tandis qu’une clôture opaque fera l’affaire en bordure de propriété ou pour cacher une installation technique ou une partie du jardin ayant un tout autre style. Il y a danger.

La technique à adopter pour les assembler est de les nouer ensemble à l'aide de solides cordes noires. Les clous et vis sont à éviter mais peuvent être utiles dans certains cas où il y a danger.

I) Taille et mise en forme des arbres :

Que serait un jardin japonais sans ses conifères, cotonéaster, orangers, taillés ? Beau mais différent.
La taille sert à trois choses: l'entretien de branches mortes ou inutiles bien sûr, mais aussi au vieillissement artificiel d'un arbre ou d'une plante, tout en gardant un aspect naturel. La troisième est de donner un aspect curieux, purement artificiel et esthétique. Non ce n'est pas de l'art moderne ni de la taille à la française. Prenons l'exemple des thuyas ou des juniperus, ces conifères qui vous servent peut-être de haie au jardin. Il est très vertical et conique. On peut en faire un arbre clair aux branches terminées par une touffe taillée. Parmiles diférents types de taille (compacte "karikomi", sous forme de gros buissons "kokarikomi" ou de petits buissons "okarikomi", linéaire "en plateaux"...) la taille "en nuages" est destinée à donner une végétation tabulaire ayant pour but de reproduire des paysages lointains. Elle permet de représenter des nuages restés accrochés à la profondeur d'une forêt ou à un arbre isolé à l'aplomb d'une falaise.


Seine et Marne (77)


Parc Maulevrier (49)


Parc Maulevrier (49)


Parc Maulevrier (49)


Parc Maulevrier (49)


Terrasse


Seine et Marne (77)


Parc Maulevrier (49)


Parc Maulevrier (49)

J) Autres Plantes et Arbres :

Ce qui suit est une liste non exhaustive de plantes et arbustes parfaitement à leur place dans un jardin japonais. Les chiffres représentent les zones climatiques pour les plantes fragiles.
- Nelumbo Nucifera (Lotus sacré) (8-10), Nelumbo Lutea (Lotus jaune d'amérique) (7-10)
- Ginkgo Biloba
- Musa Basjoo (Bananier du Japon)(7-10)
- Mahonia Japonica
- Fatsia Japonica (Aralia du Japon)(7-10)
- Trachycarpus Wagnerianus (Palmier Chanvre du Japon)(8-10)
- Trachycarpus Fortunei (Palmier de chine)(7-10)
- Cycas Revoluta (sagoutier du Japon) (9-11)
- Hostas (toutes espèces)
- Citrus (toutes espèces en climat doux)(9-11)

Vous pouvez également regarder la fiche jardin aquatique


Nelumbo Lutea (Lotus jaune d'amérique)


Nelumbo Nucifera (Lotus sacré)


Musa Basjoo (Bananier du Japon)


Trachycarpus Wagnerianus
(Palmier Chanvre du Japon)


Citrus


Citronnier



Nelumbo Nucifera (Lotus sacré)


Nelumbo Nucifera (Lotus sacré)


Mahonia Japonica


Fatsia Japonica (Aralia du Japon)


Trachycarpus Fortunei (Palmier de chine)


Citrus Sinensis Maltaise


Citrus Aurantium


Nelumbo Nucifera (Lotus sacré)


Ginkgo Biloba

Fatsia Japonica (Aralia du Japon)


Cycas Revoluta (sagoutier du Japon)


Hostas


Citrus Cedrat


Oranger

Attention : si votre jardin japonais est intérieur ou extérieur, ou en fonction des risques de froid dans votre région et de la surface de votre jardin, le choix des plantes sera différent.