Document sans titre

 

logo

logo

  Document sans titre

 

 

 

  Document sans titre

 

Pour nous contacter..

 

 

Cette année encore, le « Concours Régional d’Ile de France des Arboristes Grimpeurs » avait lieu à Féricy (77). Ce genre  de manifestation n’attire pas les foules, mais uniquement les « aficionados ». C’est dommage car le niveau y est très relevé et les professionnels présents sont remarquables. Un avantage, c’est que chaque « exploit » y est applaudit à sa juste valeur, dans une atmosphère de convivialité et de respect avec toute la bonne humeur qui va avec.

 

 

La sécurité sous tous ses aspects est évidement présente.

 

La première épreuve est celle sans laquelle rien n’est possible, à l’aide du sac à lancer, placer sa (ou ses) corde(s) dans l’arbre afin de pouvoir y grimper en tout sécurité. Rapidité et adresse sont nécessaires pour y réaliser un nombre de points maximum.

 


Evidement la fourche à atteindre n'est pas à portée de main

La cible idéale c'est la plus haute !

Dans l'ordre, il faut :

- Lancer le sac dans la bonne fourche (ce n'est pas le plus facile).
- Le laisser redescendre de l'autre côté de la fourche pour le récupérer au sol et y accrocher la corde.
- Tirer la cordelette pour faire passer la corde dans la fourche.
- Récupérer la corde, décrocher la cordelette, et fixer la fausse fourche qui servira à fixer la corde dans l'arbre.

Cela semble compliqué..... Et c'est compliqué !

 

 

 

Le sac est au bout de la cordelette !

l'épreuve commence !


Balancer le sac d'avant....




Balancer le sac d'avant....


....en arrière...


Puis lancer ! Le style est sans importance seul l'efficacité compte !


....en arrière...


Et voilà la première fourche atteinte, la fourche supérieure aurait rapporté plus de point, mais c'est déjà très bien !

 


Pendant que les "maillots orange" essaye de faire de leur mieux, les "maillots violets" sont là pour observer, juger et noter les points gagnés.


Après avoir accroché la corde à la cordelette, tirer le plus vite possible sur la cordelette pour récupérer la corde !


Lancer le sac accroché à sa cordelette !


La corde est là, il ne reste plus qu'à fixer la "fausse fourche" et tirer sur la corde en sens inverse pour que le tour soit joué.

Vous avez fixé votre corde, maintenant il faut grimper.

Le seconde épreuve consiste à grimper le plus rapidement possible, la "Rapidité" sans jamais oublier la "Sécurité" sont les deux notions indispensables.


Le son de la "cloche" arrêtera le chronomètre.


Cette épreuve est physique......


Fixation du "Prussik" et du harnais de sécurité sous l'œil attentif des "maillots violets".

..
Prêt à partir, le concurrent va grimper à la corde rouge...


Objet de toutes les convoitises; la cloche sonnera l'arrêt du chronomètre ! La corde jaune est là en cas de chute. Mais le concurrent ne monte qu'à la force des bras et des pieds.


.....l'échauffement musculaire est indispensable !


Sécurité...sécurité ! Ils font un métier dangereux !


...tandit qu'il sera pendant toute l'épreuve sécurisé par la corde jaune tenue par les deux "maillots violets" qui chronomètrent également l'épreuve.



"Ding ! Dong !"

Vous êtes dans l'arbre, mais ce n'est pas terminé,il est souvent nécessaire de se déplacer dans l'arbre !

La troisième épreuve consiste à effectuer un parcours.


Mise en place de l'ensemble du parcours par ceux....


D'abord comme d'habitude... grimper !


....sans qui rien ne serait possible ! Encore merci !


Toujours plus haut


Les yeux en direction de l'objectif à atteindre.

Descendre en pendulant pour arriver sur la branche mais le nœud de rubalise est encore loin

Encore un effort !

Régler la corde pour qu'elle soit tendue, cette dernière va servir d'appuie.

Prendre la gaffe en main.

Et attraper cette corde à laquelle est suspendue une bouteille !


Accrocher...Tirer...Attraper la bouteille !


Tout cela méritait bien une gorgée d'eau !


Tendre la corde, se souvenir que Tarzan faisait la même chose, et plonger dans le vide. Pour cela il faut avoir confiance en soit et en son matériel mais également de "l'estomac".

Après avoir repositionné la gafe et la bouteille pour le concurrent suivant, il faut redescendre.


L'épreuve se termine, mais commence pour le concurrent suivant, pas le temps de chaumer pour les hommes de pied.

Le mannequin joue bien son rôle,
il semble vraiment mal en point.

Bien sur un accident est toujours possible et par concéquent il est indispensable de s'entrainer à secourir un collègue blessé dans un arbre.

Quatrième épreuve le secours aérien.


Le concurrent doit d'abord monter au dessus du mannequin pour fixer sa corde, puis il redescendre pour lui porter secours.

Rapidité, mais sans précipitation, précision, efficacité.


Encore plus proche


Après les premières constatations, prévenir les hommes de pied que l'intervention du SAMU ou des Sapeurs Pompiers est indispensable. Accrocher le blessé à sa propre sécurité et le décrocher de la sienne, protéger la tête.


Lentement


Descendre lentement.


Très lentement, pas de choc.


Enfin le déposer au sol avec mille précautions avant que le personnel de secours ne prenne le relais.

C'est au cours de ces compétitions que l'on comprend l'importance du savoir faire d'un arboriste grimpeur, et pourquoi une équipe doit obligatoirement comporter 2 personnes qualifiées et des hommes de pieds.