Document sans titre

 

taille_ornementale

logo

fleur

olivier

demontage

camion

feuilles

escargot

broyage

taille

bois

netoyage

rouge_gorge

haie

soleil

ph_12

  Document sans titre

 

 
  Document sans titre

 

Pour nous contacter..

 

foret_6

foret_5

foret_7

  titrebucheron 

Depuis des milliers d’années...
Pour se tenir chaud ou cuire les aliments, cela fait bien longtemps que l’homme a lié sa survie et son confort à la combustion du bois.
D’abord autour d’un feu rudimentaire, puis d’une cheminée ou d’un poêle, il a recherché la chaleur, et le foyer en est venu à symboliser l’essence même de l’abri et de la famille qui s’y réfugiait.
De nos jours, le bois, sous de multiples formes, revient en force pour nous procurer la chaleur dont nous avons besoin : une matière première renouvelable, des appareils de chauffage de plus en plus performants, de moins en moins polluants.
Comme chauffage central ou chauffage d’appoint, le chauffage au bois est peut-être la solution pour vous.

foret_1

Près du tiers du territoire est couvert par la forêt. En France, la forêt couvre quinze millions d’hectares, soit 28 % du territoire national. Espace récréatif, protecteur des terrains fragiles, abri pour la faune, c’est aussi un lieu de production, soumis à une exploitation régulière. C’est même ce qui conditionne le renouvellement efficace d’une matière première précieuse : le bois.

doc_1

Une forêt qu'il faut entretenir et régénérer. L’accroissement naturel de nos forêts représente un volume de 103 millions de mètres cubes chaque année. L’exploitation forestière permet de récolter une partie de cette masse végétale. Elle assure également l’entretien des boisements et la régénération des peuplements âgés. .

Le bois, une énergie renouvelable !

foret_2

Tant que le volume de bois prélevé ne dépasse pas l’accroissement naturel de la forêt, la ressource est préservée. On peut alors dire que le bois est une énergie renouvelable.

Le bois fournit à notre pays neuf millions de tep (tonnes équivalent pétrole), ce qui représente 4 % de la production totale d’énergie. Le bois est la deuxième énergie renouvelable après l’hydraulique. Les tempêtes de décembre 1999 ont fourni de considérables volumes de bois.
Mais, de tous temps, la forêt française a été entretenue et exploitée pour son bois de construction, d’ameublement ou de chauffage. Le bois dont on se chauffe

Le bois est utilisé dans deux grands domaines :

• la « filière bois » qui exploite les caractéristiques physiques du bois : sciage, construction, ameublement, pâte à papier, etc. ;
• la « filière bois-énergie » qui exploite le potentiel énergétique du bois et de ses dérivés : chauffage collectif et domestique, chaufferies industrielles, etc. 35 millions de mètres cubes sont ainsi consommés chaque année.

doc_2

Pour une maison individuelle sur deux, soit six millions de résidences principales en France, le bois est une source de chauffage, accessoire ou principale.

Si la bûche reste la forme la plus symbolique, et la plus utilisée, le combustible bois a des origines variées (sciure, écorce, copeaux, découpes, emballages, etc.) et des formes d’utilisations nouvelles (granulés, plaquettes, etc.).
Moins d’émission de CO2 avec le bois !

Lors de sa combustion, le bois ne fait que libérer dans l’air le dioxyde de carbone qu’il a absorbé durant sa croissance. Son impact est donc neutre sur l’effet de serre, sous réserve que l'équilibre entre le développement et le prélèvement soit respecté.

foret_4

Selon les études de l’ADEME, en comptabilisant l’énergie consommée du « puits » à la chaleur produite, y compris les étapes de transport et raffinage, les chaufferies au gaz, au fioul et à l’électricité émettent respectivement 234, 466 et environ 200* kg de CO2 par MWh.
Le chauffage au bois n’en émet que 40. Ainsi l’utilisation du bois permet de diviser les émissions de CO2 par 12 par rapport au fioul et par 6 par rapport au gaz.

* : des travaux en cours de l'ADEME permettront de préciser cette valeur. Elle sera disponible prochainement sur ademe.fr

Pour bien chauffer, trouvez la bonne essence

feu

Les essences de bois sont classées en deux familles selon leur densité :

- les feuillus durs: chêne, hêtre, frêne, châtaignier, charme, noyer, fruitiers, etc.

- les résineux et feuillus tendres: épicéa, sapin, pin, mélèze, peuplier, saule, etc.

Les feuillus durs sont les plus appréciés pour le chauffage domestique, à l’exception du châtaignier qui éclate en brûlant. Les feuillus tendres et les résineux brûlent plus vite. S’ils sont mal stockés, ils se dégradent rapidement. Les résineux sont néanmoins appréciés pour leur montée rapide en température

foret_3

Le bois de chauffage est généralement vendu au volume et la principale unité de mesure est le stère. Attention ! Un stère de bois coupé en un mètre occupe un volume supérieur (un mètre cube) à un stère coupé en 0,33 mètre (0,7 mètre cube). Mais on vend aussi le bois au mètre cube.
doc_3
Acheter le bois au poids est moins judicieux car le bois humide, non content de chauffer moins bien que le bois sec, est aussi beaucoup plus lourd !

Attention, danger !

La combustion de bois de mauvaise qualité libère de nombreux polluants. C’est le cas des bois « souillés » issus de récupération (chantiers de démolition, vieux meubles, bois échoués en bord de mer, etc.) qui contiennent des produits toxiques et/ou corrosifs : produits de traitements, vernis, peinture...

doc_4

Pour bien brûler, évitez le bois humide

• la combustion d’un bois « vert » libère beaucoup de substances polluantes.
• un bois humide fournit environ deux fois moins d’énergie qu’un bois séché.
• les appareils performants n’atteindront pas leur puissance nominale avec du bois frais. Le matériel s’encrassera plus vite et risque de se détériorer.

Pour bien sécher, sachez stocker. Le mieux, c’est à l’extérieur, sous un abri bûcher ou sous une bâche en laissant les côtés ouverts.

doc_5

Temps de séchage optimal pour obtenir un bois sec à 20 % d'humidité

- Sous abri:
1) Bûches de 33 cm en quartier
...15 mois
2) Bûches de 33 cm en rondins...17 mois

- A l'air libre
1) Stère en quartier de 1 m.........18 mois
2) Stère en rondins de 1 m...+ de 24 mois

Plaquettes et granulés...

Aujourd’hui, la bûche n’est plus la seule solution pour chauffer une maison avec du bois. Votre poêle ou votre chaudière peut être alimenté avec d’autres produits dérivés du bois :
doc_8
les plaquettes sont faites de bois déchiqueté. Elles sont obtenues par broyage de branches ou d’arbres forestiers ou bocagers. Les plaquettes mesurent de 2 à 5 cm centimètres de longueur. Suivant leur degré de séchage, leur valeur énergétique varie de 2 500 à 3 900 kWh par tonne.

doc_6

les granulés (ou pellets) sont obtenus par la compression de sciures de bois de résineux et de feuillus ou de divers produits agricoles. Aucun agent de liaison ou autre additif n’est utilisé. Les granulés se présentent sous la forme de petits cylindres de 6 à 10 mm de diamètre et 10 à 50 mm de longueur, selon les usages (poêle ou chaudière). Ce combustible très dense dispose d’un pouvoir calorifique d’au moins 4 800 kWh par tonne pour une humidité de 8 % sur poids brut. Disponible en sacs d’une dizaine de kilogrammes, c’est un produit facile à transporter, à stocker et à utiliser mais onéreux.

doc_7

Pour être tranquille, veillez à la qualité du bois

Exigez de votre fournisseur des informations précises sur l’humidité, les essences de bois et le volume livré. Brûlez du bois sec, vous diminuerez votre consommation de bois jusqu’à 30 % et vous préserverez votre appareil de chauffage. Il libérera aussi moins de substances polluantes.

Équivalences...1 000 kWh

= 0,7 stère de bûches
= 1 m3 app. de plaquettes
= 220 kg de granulés
= 100 litres de fioul

Comparaison du prix des différentes énergies
Prix du kWh en centimes d'euro

Bois déchiqueté....................................................1,9
Bois en bûches..............................................1,8 à 4
Granulés de bois vrac.....................................4 à 5,7
Gaz naturel...........................................................5,4
Fioul.....................................................................6,7
Propane vrac......................................................10,6
Électricité............................................................11,9

Sources : ministère de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de l'aménagement du territoire www.industrie.gouv.fr/energie/sommaire.htm

Prix indiqués dans le cadre d'une utilisation pour le chauffage principal

bois