Document sans titre

arbre_02

logo

arbre_03

arbre_04

 

arbre_06

arbre_07

arbre_05

ecorce

  Document sans titre
 

 

 
arbre
  Document sans titre

 

Pour nous contacter..

 

 

 

arbre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

coupe

 

 

"Mais à tout prendre qu'est-ce ?"

Un arbre est un végétal ligneux qui peut atteindre un âge fort avancé. Pour avoir le droit d'être appelé "arbre" il faut mesurer au moins 6 mètres. En dessous de 6 mètres, on s'appelle arbuste. Les arbres européens les plus hauts, le Sapin pectiné et l'Epicéa commun mesurent jusqu'à 60 mètres. Chaque année le tronc des arbres s'épaissit. On calcule l'épaisseur en mesurant soit le diamètre du tronc, soit sa circonférence mais à 1,30 m du sol.

Astuce pour connaître la hauteur d'un arbre : la méthode la plus simple (c'est à dire sans un appareil appelé un hypsomètre) est de prendre une tige (morceau de bois, tige de graminée...). Cette baguette doit être coupée de manière à avoir une longueur équivalente à la distance séparant l'œil du poing fermé au bout du bras en extension maximale.

Cette longueur est évidemment constante pour chaque observateur. La baguette est alors tenue par son milieu et verticalement au bout du bras tendu. On vise alors l'arbre, utilisant un œil et marchant en avant ou en arrière, jusqu'à ce que la pointe et la base de l'arbre soient dans l'alignement exact de l'extrémité supérieure et de l'extrémité inférieure de la baguette. Une marque est faite sur le sol. La hauteur de l'arbre est la distance précise de cette marque jusqu'à la base de l'arbre. Il suffit ensuite de mesurer cette distance avec un mètre ruban ou avec ses pas.

Détail de la coupe d'un tronc d'arbre :

- La moelle ou cœur se trouve au centre de l'arbre. Importante dans les jeunes pousses, elle disparaît souvent avec l'âge pour ne laisser qu'un canal de faible section. La moelle est un ensemble de tissus spongieux qui évoluent en vieillissant.
- Le duramen (partie qui part de la moelle jusqu'au cambium), bois parfait ou de cœur, constitue la partie centrale de l'arbre. Composé de cellules mortes, lignifiées et imprégnées de tanin ou de colorants selon les essences, il se distingue en général de l'aubier par une couleur plus foncée.

- L'aubier, constitué de cellules vivantes, est généralement plus clair que le duramen. Il est formé de couches concentriques de cellules non encore lignifiées formant un bois encore imparfait. Ces couches, dans lesquelles circulent les matières nutritives, se transforment en bois parfait après une période de 4 à 20 ans.
- Le cambium est une fine zone entre l'aubier et l'écorce, qui produit le bois. Le liber comporte un ensemble de vaisseaux dans lesquels circule la sève élaborée.
- L'écorce entoure l'arbre et le protège. Celle-ci est empreinte d'une substance imperméable, la "subérine" (liège), qui protège les couches
internes.

 

arbre_01

racine

doc_01

doc_02

doc_03

La partie souterraine de l'arbre :
La racine est l'organe souterrain d'une plante servant à la fixer au sol et à y puiser l'eau et les éléments nutritifs nécessaires à son développement. Prolongement de la tige vers le bas, elle en diffère par plusieurs caractères : sa structure interne, la présence d'une coiffe terminale et de poils absorbants, l'absence de feuilles et de bourgeons. C'est ce dernier caractère qui la distingue fondamentalement de la tige.

La racine a deux rôles au sein de la plante :

  • La maintenir fixée au sol, dans un sol plus ou moins meuble ; selon la granulométrie de celui-ci (la granulométrie est l'étude de la répartition des éléments selon leur taille), elle se développe et se ramifie plus ou moins. L'aspect du système racinaire change généralement d'une espèce de plante à une autre : un chêne a des racines développées en profondeur, alors qu'un peuplier a un système racinaire de surface.
  • L'absorption de l'eau et des matières minérales du sol, et leur transport au reste de la plante pour sa croissance, grâce à la photosynthèse (explications page 2/2) réalisée dans les feuilles.


Les radicelles : ce sont de petites ramifications de racines, servant à l'absorption de l’eau et des sels minéraux.

La photosynthèse :
Les arbres enrichissent l'atmosphère en oxygène, conditions indispensable à toute vie sur la terre. Ils absorbent, par contre, le gaz carbonique. Ci dessous un schéma sur la photosynthèse : c'est la fabrication de matière organique à partir de matière minérale en présence de lumière. C'est un échange gazeux entre le végétal et le milieu. Les cellules chlorophylliennes d'un végétal utilisent le Co2 de l'air afin de fabriquer de la matière organique.

L'arbre utilise ses feuilles pour capter la lumière. Elles absorbent donc le gaz carbonique qui se trouve dans l'air.

Grâce à ses racines l'arbre puise l'eau dans le sol. Les feuilles se servent de l'énergie solaire pour changer l'eau et le CO2 en glucose, tout en rejetant de l'Oxygène. Le glucose est transporté dans tout l'arbre pour le nourrir.

Vous comprenez mieux maintenant pourquoi la taille douce est préférable à une taille sévère. Car en retirant les feuilles à l'arbre, c'est tout son système de nutrition que l'on perturbe.

  

femme_arbre
Oui ! C'est retouché, mais c'est tellement bien fait et le résultat est tellement "bluffant" que je ne résiste pas.

arbre_japon